Le jugement

Delphine :

Bonjour Rémi, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, c’est moi qui ai une question à te poser. Parfois, j’entends des gens qui m’entourent dire : “je ne le juge pas mais il devrait faire ainsi…”; “il m’a dit telle chose, il me juge…”

Rémi, pour toi, c’est quoi le jugement ?

Rémi :
Bonjour Delphine, je trouve ta question super et vraiment d’actualité. Car, autant dans la sphère personnelle, professionnelle que médiatique, le jugement est tous les jours mis en avant…

Regarde par exemple les émissions d’une grande chaîne numéro 1 dont le but est d’avoir le meilleur mariage, le meilleur hôtel… et dont les participants se critiquent ouvertement les uns en face des autres, et qui malheureusement, assurent un audimat record… 🙁

Alors, le jugement, en fait, c’est ce que je pense qui est bon pour mon voisin. C’est en fait, ce que je ferais si j’étais à sa place. Mais, je ne suis pas à sa place. je n’ai pas son vécu, ni son expérience. D’ailleurs, ai-je toutes les informations en main pour me permettre de dire que, le choix qu’il fait est “le meilleur” ou “le plus mauvais” ?

Ce que j’estime être bon pour lui, je le pense moi, avec tout ce qui me construit : mon âge, mon esprit, mon vécu et mon expérience personnelle. Là est l’erreur, à mon sens ! Mon voisin et moi, sommes deux personnes différentes. Pourquoi devrions-nous penser et agir de la même manière et surtout (parce que ça m’arrange), de la manière que JE pense être la meilleure ? Là est la base de toute mésentente, que ce soit dans un couple, entre amis ou entre deux pays si l’on se place au niveau mondial. Les mésententes viennent, à mon avis, du fait que je pense avec mes propres valeurs et surtout “pour ma pomme” au détriment de mon voisin lui-même finalement (Ce qui est un comble). Si nous étions 15 dans une pièce, il est fort possible que nous aurions 15 avis différents.

Delphine :
Alors si tu replaces cela au niveau de l’énergie et j’ai même envie de dire au niveau du mental, tu dirais quoi ? En fait ce sont deux questions mêlées et indissociables, non ?

Rémi :
Oui, mêlées et indissociables tout à fait oui. Il faut tout d’abord avoir conscience de la présence du mental et de sa façon de travailler. Cela fera l’objet d’un article plus détaillé sur le sujet, mais disons que, pour l’instant, on va juste dire que notre mental essaie de nous maquiller la vérité.

Le mental me fait croire que quelqu’un me juge. Mais en fait, je suis en train de me juger moi-même, on appelle ça l’effet miroir. Si je replace tout ça dans le thème de notre blog, à savoir, l’énergie, et bien voici mon sentiment :

Etre dans l’énergie, c’est être dans l’acceptation. Etre dans l’acceptation, c’est être dans le non jugement. C’est être tout simplement soi. Vivre l’ici et maintenant.

Delphine, Prenons la situation suivante si tu le veux bien. Je suis dans le jugement d’une situation. Je l’accepte, mais cela fait monter une émotion, je reste tranquille. Cette émotion passe et ensuite, je me demande : “Est-ce que ça change quelque chose à ce que je suis à l’instant présent ?”

Delphine :
Non

Rémi :
Donc tout va bien, non ?

Delphine :
Oui tout va bien, je reste dans le Soi profond et pas le Moi (l’égo) et c’est là que le travail profond commence, cela peut paraître difficile car il est important d’enlever les masques mais finalement c’est quelque chose d’extrêmement simple. C’est juste que lorsque l’on débute le travail le mental tremble. Merci Rémi J’espère que cet article aura plu à nos lecteurs. Je vous dis à bientôt pour une nouvelle discussion.