Auteur : Rémi Badian

Ateliers Le Bonheur Intérieur

Delphine et moi participons au Marché Gourmand au domaine Isabelle Lippe à Brochon les 26 et 27 mai prochains. Venez nombreux, nous vous ferons découvrir la recherche d’eau avec des baguettes, la radiesthésie, le magnétisme, l’énergie et aussi, bien évidement, la pensée positive !

 

No Comments

Categories: Balade

Perceptions différentes

Nadia :

Bonjour Delphine, voici donc ma deuxième question :

Est-ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

Delphine :

Tous ces phénomènes peuvent être perçus de différentes manières, pourquoi ? Dans une pièce nous sommes 15 personnes et nous travaillons les couleurs de l’aura d’un élève. 7 personnes vont voir les mêmes couleurs, 3 en verront d’autres et 5 ne verront rien. Cela vient simplement du fait que nous sommes sur des plans différents, que nous avons tous des parcours différents, des valises que nous traînons etc.

Nadia :

Merci pour ces précisions, il faut donc se faire confiance et accepter ce que l’on voit sans vouloir absolument aboutir à un résultat identique, une image similaire à ce que perçoivent d’autres personnes. Chacun a sa perception propre toute aussi valable que d’autres.

Je suis seulement au début, je perçois des couleurs autour des personnes, irrégulièrement et souvent quand je ne le cherche pas car effectivement lorsque je cherchais à voir quelque chose de précis… je ne voyais rien du tout ! Au fil du temps je réussis à voir plus de choses en me faisant davantage confiance et en cessant de me comparer sans cesse.

merci beaucoup .

Rémi :

Chercher à se comparer, et voir pareil que le voisin, c’est ne plus être soi… C’est vouloir ressembler à ce voisin. Mais je ne suis pas lui, je suis moi, avec ma vie, mon histoire et mes propres sensibilités. Restons soi, acceptons de voir ou de ne pas voir et tout va bien !

Delphine :

Au début, l’important est d’expérimenter encore et encore jusqu’à valider ce que l’on voit, ce que l’on perçoit. Ensuite, le travail fait, les 15 personnes pourront se revoir et là ces 15 personnes verront ensemble les mêmes couleurs.

 

Les blocages au développement de nos capacités extrasensorielles

Nadia :

Bonjour Delphine, alors aujourd’hui, j’aimerais revenir sur les questions que je t’ai posé lors de ma présentation. Quels peuvent être les sources de blocages au développement de nos capacités extrasensorielles ? Est-ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité…) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

Delphine :

Bonjour Nadia, alors quels peuvent être les sources de blocages au développement de nos capacités extrasensorielles ?

Il existe comme tu le dis plusieurs sources de blocages, quelles sont-elles ? Je vais faire une petite liste non exhaustive, pourquoi ? Parce que nous sommes tous différents, nous sommes tous sur des plans de conscience et de développement personnel différents. Je vais prendre ta question de manière globale qui permettra aux débutants de s’y retrouver. Dans le domaine énergétique nous retrouvons plusieurs personnalités.

La première : La personne est enjouée, enthousiaste. Pour ouvrir nos perceptions, être enthousiaste, enjoué.e est extrêmement important cela veut dire que la personne est au contact et est prête à s’ouvrir. Mais cet enthousiasme parfois cache le fait de vouloir aller vite, tout savoir tout de suite, emmagasiner, tout ouvrir, tout de suite au risque de brûler les étapes. Attention aucun jugement dans mes propos, nous sommes tous différents et je comprends totalement cette manière de voir les choses. Pourquoi ? Cela fait quelque peu référence à mon propre apprentissage !! :-)) Il est alors important de ralentir la cadence : pourquoi ? Tout ouvrir, vouloir apprendre très vite vous fait ouvrir un livre et un autre et encore un autre, sur un sujet, sur un autre. A un moment tout est ouvert et aucun livre terminé. Aller trop vite par excès d’enthousiasme bloquera à un moment donné ou à un autre l’ouverture de vos capacités extra sensorielles. Le tout étant de s’en rendre compte pour modifier la méthode et surtout se faire confiance. On pourra lire tous les livres possibles et imaginables, votre âme, votre petite voix sait ce qui est bon pour votre être et votre mission de vie. A mon sens, il est important d’aller au bout de chaque processus, comme nous le disons tous : pas après pas. L’important est de prendre un livre (ou une formation), aller au bout du livre, du processus, d’expérimenter et de valider. Il est possible que le livre terminé finalement vous fera découvrir autre chose. Ce qui est écrit dans ce livre, dispensé dans une formation est la “vérité” de l’auteur, du formateur. Donc, j’apprends, j’expérimente, je valide.

La deuxième : La personne a peur, elle veut rentrer dans ce domaine mais c’est difficile. Alors la personne entame un processus, lit, essaie d’expérimenter, suit une formation. Et la peur est tellement présente que cela bloque tout naturellement le développement de ses capacités extra sensorielles. Ses capacités sont là présentes en elle et l’ont toujours été mais la personne ne le sait plus. Le travail de cette personne pour pouvoir continuer sera de procéder au déblocage de ses peurs, par exemple avec un.e énergéticienne.

La troisième : La personne manque de confiance : “une personne m’a dit que” “j’ai lu que”, la personne est parfois trop crédule etc etc… Evidemment aucun jugement chaque personne fait ce qu’elle peut. Le domaine énergétique est simple, tout est là, il suffit de faire les choses avec bienveillance et intention. Un travail sur la confiance est important car sans confiance les capacités se bloquent naturellement. Mais j’ai envie de dire que pour avoir confiance il faut avoir connu la non confiance.

La quatrième : La personne sait tout, a tout vu et là je parle de l’égo, le mental est tellement fort, l’égo tellement développé que rien ne trouvera grâce à ses yeux. Bon… Elle sera persuadée que toutes ses capacités seront développées etc etc. Ok… Le retour de bâton est en général difficile. La prise de conscience se fait difficilement pour inverser les choses. En règle général, il faut soit un traumatisme soit un coup dur dans la vie pour que la personne inverse le processus et revienne à ce qu’elle est au plus profond d’elle.

Cette liste n’est pas exhaustive bien évidemment, il existe aussi dans ce domaine les prédateurs.

Je précise à nouveau à tous nos lecteurs que je fais en sorte d’expliquer les choses sans aucun jugement de valeur. Chacun est à sa place et au niveau qui lui convient à cet instant T. Et chacun évoluera à son rythme et en fonction de ce qu’il a à vivre.

Nadia :

Cela me parle beaucoup, je suis passée par la majorité de ces blocages. Nous en rendre compte nous permet d’avancer et de nous en libérer. Il faut donc laisser le temps faire et monter les marches une à une, tranquillement et se faire confiance.

Merci pour toutes ces précisions, Delphine, j’ai la chance d‘avoir croisé ton chemin et de bénéficier d’explications claires et précises qui me permettent d’évoluer en toute sérénité .

Bonne fin de journée à tous nos lecteurs.

Delphine :

Oh merci Nadia, c’est moi qui ai de la chance !!! A bientôt à tous pour de nouveaux articles qui sont en préparation !!

 

Nuage dans le ciel

nuage dans le ciel

Bonjour à tous. Regardez le beau nuage que le ciel m’a offert dernièrement !
Sentez-vous libre de laisser vos impressions sur ce que vous voyez dans ce nuage dans les commentaires.

Beau dimanche à toutes et à tous.

retour au blog

 

2 Comments

Categories: Balade Rémi

Tags:

Présentation de Nadia

Rémi :

Bonjour Delphine, bonjour Ingrid, et aujourd’hui je rajoute bonjour Nadia. Car aujourd’hui, j’aimerais attirer votre attention sur les illustrations de notre blog. Nadia peint des dessins surprenants de spontanéité sur les différents sujets de nos articles.

Alors Nadia, aujourd’hui, il faut que tu nous parles un peu de toi. D’où vient cette merveilleuse inspiration, depuis quand peins-tu ?

Depuis quand “es-tu dans l’énergie ?” comme l’on dit…

 

Nadia :

Bonjour Rémi, Delphine et Ingrid, merci pour cette attention et cet espace de parole. Je vais essayer de me présenter et d’expliquer ma façon de fonctionner.

Je suis quelqu’un de simple, j’ai 48 ans, je suis de manière générale très sensible et ce, depuis toujours. Je ressens, les “souffrances” émotionnelles des personnes autour de moi.

Depuis toujours, j’admire et suis attirée par les arbres, la nature. J’aime observer quelqu’un qui, passionnément effectue une activité ou un travail, par exemple un peintre qui fait une esquisse sur des quais en été pour les vacanciers ou un coiffeur qui peaufine la coupe de cheveux de sa cliente…

J’ai toujours eu une envie de dessiner, mais il m’a fallu attendre l’âge de 25 ans pour me lancer… Un collègue de travail m’observant en train de dessiner un arbre avec une certaine facilité à main levée sur une vitre (pour des enfants), m’a affirmé que je devais sauter le pas et me lancer, faire ce que j’avais envie et peindre. C’est comme ça que j’ai commencé.

Tout d’abord, j’ai peint à l’huile, des arbres bien sur, des voiliers. La peinture à l’huile est chaleureuse, épaisse pour moi facile à travailler mais… Longue au séchage… Une semaine bref, il est nécessaire d’avoir de la place !

Par la suite, j’ai pris des cours d’aquarelle, il y a environ 5 ans. A l’époque, je n’ai pas vraiment accroché… Et dès que je le peux, j’expérimente de nouvelles techniques. J’aime découvrir…

Découvrir, c’est mon truc, mais surtout j’ai besoin de comprendre, de sentir, de vérifier les choses par moi-même. Quand je peins, je suis en harmonie totale, coupée des tracas divers, je ne savais pas avant… Ce qui m’aidait, me portait, me facilitait le geste en dessinant par exemple. Maintenant je comprends mieux les choses.

Il y a 14 ans, j’ai eu un premier “contact“ avec le magnétisme. Complète découverte pour moi. J’ai eu des séances efficaces. Ce fut une première expérience, importante pour moi.

Et puis… il y a 2 ans environ, J’ai eu besoin de “recharger“ mes batteries car j’étais très fatiguée intérieurement. J’étais un peu perdue entre ma grande sensibilité et ce monde qui, a ce moment là, devenait de plus en plus incompréhensible à mes yeux… Un coup de “mou” .

Bref une amie m’a parlé de Delphine, qui proposait des séances énergétiques. Comme j’étais réactive au magnétisme, j’ai donc opté pour une séance énergétique, qui a été très efficace.

Comme je suis très curieuse, j ai posé une multitude de questions diverses à Delphine qui a pris le temps avec gentillesse et simplicité de répondre à chacune d’elles !

L’année suivante j’ai voulu en savoir encore plus et j ai effectué un stage sur la découverte de l’énergie… Voilà pourquoi, à ce jour, je peux affirmer que l’énergie qui nous entoure est bien liée à mes inspirations et bien d’autres choses encore.

L’énergie, je l’ai sentie puis j’ai commencé à entrevoir certaines lueurs, certaines masses d’air plus compactes. Actuellement j’aperçois de manière fugace, pour l’instant des auras, des chakras. Ça se passe souvent quand je ne cherche pas à les voir. Après avoir tenté de pouvoir prouver scientifiquement mes visions… Tenté de trouver des excuses… De lumière détournée, d’un reflet de lampadaire, j ai bien été obligée de croire en ce que je voyais par moi même ! J’ai, grâce à la découverte de l’énergie, pu mettre des mots, comprendre ce qui m’arrivait et surtout ne plus en avoir peur ! Je suis au début du chemin et j’avance à mon rythme. D’ailleurs quels peuvent être les sources de blocage ? Est ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

 

Rémi :

Quelle belle présentation ! Super Nadia ! Bienvenue sur le site du Bonheur Intérieur !

J’encourage tous nos lecteurs à aller voir la galerie de tes tableaux.

Quant à la question que tu poses, elle est très intéressante. Delphine et moi, essaierons d’y répondre dans un prochain article.

 

Delphine :

Merci Nadia pour ta présentation et ton message rempli de bonté. Je te remercie pour ta sincérité et surtout je remercie pour nos chemins qui se sont croisés. La vie est un éternel apprentissage, j’apprends de mes propres expériences car je n’oublie surtout pas que je suis une âme incorporée dans un corps physique pour vivre et comprendre des expériences de vie. Et j’apprends énormément des personnes que je rencontre lors des stages proposés par notre association.

 

Présentation de Ingrid

Rémi :

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui, pas de question à Delphine. J’aimerais vous présenter notre fidèle amie Ingrid.

Nous l’avons connue par une amie commune et très vite, elle s’est intéressée de près au domaine de l’énergie.

Ingrid, prendra part aux discussions sur notre blog. Elle saura, je n’en doute pas, nous ramener sur terre si nous partons dans des dialogues peu compréhensibles, trop “perchés”

Alors Ingrid, peux-tu nous dire deux mots sur toi ? Tu nous as parlé de choses que tu as vécues qui peuvent être surprenantes quand on débute dans le monde de l’énergie.

 

Ingrid :

Bonjour à toutes et à tous, tout d’abord merci à Rémi et Delphine d’avoir pensé à moi et de leur confiance pour prendre part à leur blog…

Je suis effectivement débutante dans le monde de l’énergie, ma toute première expérience remonte à de nombreuses années mais à ce moment là j’étais jeune, je n’y connaissais rien et je ne connaissais personne qui parlait de ça, du coup je me suis retrouvée seule face à ça et vu que ça s’est répété sur l’espace d’un an cela m’a fait vraiment peur et j’ai fait un blocage donc plus rien ne s’est passé ou plutôt je ne voulais plus rien voir ! Et puis je vous ai rencontré Rémi et Delphine, nous avons beaucoup échangé et je me suis confié et au fur et à mesure (car au début je n’étais pas prête) j’ai eu de nouveaux signes, je les ai accepté et maintenant je me sens prête et je suis heureuse quand ça arrive, j’avoue que cela m’étonne toujours un peu, je trouve tout cela tellement merveilleux…et je sais maintenant que rien n’est hasard…

J’ai fais ma première formation initiation radiesthésie il y a environ 1 an et découverte de l’énergie en début d’année, j’avance à mon rythme et suis plus attentive à ce qui se passe autour de moi…

 

Delphine :

Bonjour Ingrid, bonjour Rémi. Tout d’abord, merci à toi Ingrid d’avoir accepté aussi simplement de participer à notre blog et de poser des questions dans le domaine de l’énergie. Rémi et moi “baignons” dedans et de ce fait nous avons besoin de toi pour poser des questions auxquelles des personnes débutantes mais également des personnes néophytes pourraient se poser. Je me souviens des longues discussions que nous avons eu toutes les deux et tous les trois, ce sont des moments de partage précieux. Je te remercie déjà pour toutes les questions pertinentes que tu nous poseras, je m’emploierai à répondre simplement.

 

1 Comment

Categories: Delphine Ingrid Rémi

Tags:

Tu n’as pas de fluide

Rémi :
Bonjour Delphine, Ce soir, j’aimerais aborder un sujet qui souvent freine les gens à entrer dans ce monde merveilleux de l’énergie. Il y a quelques temps, j’ai accueilli une dame à la maison qui venait voir nos pierres. Cette dame voulait un pendule et elle me dit : “ de toute façon, chez moi, ça ne marchera pas. Un ami à moi qui est magnétiseur m’a dit : de toute façon, toi, tu n’as pas de fluide…” Je ne doute pas que tu vas avoir beaucoup de choses à nous expliquer sur ce sujet Delphine.

Delphine :
Bonjour Rémi et merci pour ce partage. Et oui certaines personnes se mettent des barrières parce que d’autres personnes peu scrupuleuses et qui sont dans le domaine de l’énergie, se permettent d’émettre une vérité qui n’en est pas une. Le souci dans ce que tu dis c’est que la personne qui dit que ça ne fonctionnera pas souhaite par tous les moyens garder le pouvoir. Pourquoi ? Au cas où cette personne qui développerait son fluide, son magnétisme pourrait ne plus avoir besoin de ses “services”. Sauf que dans ce domaine, tout le monde à sa place. Aucune personne n’est mieux qu’une autre, il s’agit simplement de se dire “je suis à la bonne place en ce moment, à ma place juste”. A l’inverse, mon voisin en connait un peu plus que moi ? Et alors où se situe le problème ? Pourquoi en faire une histoire de pouvoir ou de secret. Quoi qu’il en soit nous avons tous du fluide, du magnétisme mais tout le monde ne l’utilise pas, cela n’intéresse pas tout le monde et c’est bien là le principe de la liberté de chacun.
Il existe de très bon magnétiseurs, pourquoi ? Cela vient du fait que ces magnétiseurs utilisent tous les jours leur magnétisme, les énergies. C’est comme un coureur du 100 mètres ou un coureur de fond, un joueur de tennis. Si ces joueurs s’entraînent une fois par semaine est-ce que ce sera suffisant pour devenir un bon voire un très bon joueur ? Je ne crois pas, Il n’y que dans le dictionnaire que le mot réussite vient avant le mot travail. Ça peut paraître basique ce que j’écrit mais en même temps c’est la pure vérité. Dire à une personne “tu n’as pas de fluide” est totalement faux.

Rémi :
Ce que tu veux nous dire par là, Delphine, c’est que, quand on entend ce genre de paroles, il faut tout de suite se méfier ?

Delphine :
Oui il faut même se mettre à courir loin de cette ou ces personnes !!! LOLL !!!

Rémi :
🙂
Très bien. Et bien, voilà une chose qui est dite !
Merci Delphine, à bientôt pour d’autres textes sur ta façon de voir l’énergie.
Chers lecteurs, méditez la dernière phrase de Delphine et à très bientôt.

Les dolmens de Ternant

En Côte d’Or, au Sud de Dijon, à l’Ouest de Gevrey-Chambertin, entre Ternant et la ferme de Rolle, se trouvent deux dolmens.

En 1932 des fouilles ont été effectuées, qui ont permis de retrouver des grattoirs, des silex, des pièces de monnaie gauloises, des poteries et des outils. Ces fouilles permirent de les dater du premier âge du bronze, soit 2 000 ans avant notre ère.
Ils ont été restaurés en 1975 par l’association des amis de Vergy en accord avec la direction des antiquités préhistoriques.
Le plus grands des dolmens est surnommé « la chambre au prêtre ». Sa table de 512cm sur 193cm a un poids estimé à 15 tonnes.

Le deuxième dolmen est plus petit. Il possède une table rectangulaire de 267cm sur 126cm qui pèse déjà près de 5 tonnes. Il possède une deuxième table qui git au sol.

Le taux vibratoire de cet endroit est exceptionnel. Nous prendrons des mesures avec nos pendules à la prochaine visite pour actualiser cet article. Il peut nous aider à réaliser certains travaux très difficiles.

Il y a un troisième dolmen. Mais il n’est pas accesible, parce qu’il est situé dans une réserve d’animaux sauvages. On ne peut donc pas le voir. Dommage…

Le chemin spirituel

Pour être soi je dois être conscient de faire partie d’un Tout, j’appelle cela le Chemin spirituel. Le Tout, c’est le Divin, la Source, le Soi. Dieu est souvent cité et permet pour certains de se sentir relié. Croire permet parfois de se sentir accompagné. Dieu est généralement lié à la religion. Mais la religion est remplie de dogmes, concepts, schémas, le bien, le mal. Dieu n’est rien de cela. La spiritualité, le chemin spirituel est dégagé de l’ensemble des concepts comme le bien et le mal ; l’ombre et la lumière. L’un ne va pas sans l’autre.

Le chemin spirituel c’est aussi aller au plus profond de soi. Pour connaître les autres, il est important de se connaître soi-même. Connaître ses qualités, ses défauts, connaître ses limites. Aller à la rencontre de ses ressentis.

Il existe des techniques différentes pour aller à la rencontre de soi. Cela peut aller de la thérapie brève à la thérapie longue en passant par l’hypnose, les soins énergétiques, le nettoyage énergétique.

Quand je commence à me poser cette question “qui suis-je ?”, cela équivaut à commencer une introspection intérieure. La porte s’entrouvre.

Le Tout est en toi, en moi, en nous. Nous sommes un Tout, nous sommes reliés à la Source. Et l’ensemble des réponses à nos questions sont en nous.

Nous pouvons suivre une thérapie longue ou brève. Mais ces thérapies seront remplies de concepts.
Un concept c’est une “couverture” que l’on ajoute sur une situation donnée. Sans enlever ce qui était là avant. Puisque c’est ajouté, cela ne nous correspond pas forcément. Et surtout, un concept ne règle pas ce qui se trouve en dessous de cette “couverture”. Si on reste dans le concept on ne peut aller à la rencontre de nous même.

Pourquoi les personnes qui se posent ces questions : “Qu’est-ce que je veux être ?” “Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ?” “Qui suis-je au fond ?” Il peut être essentiel de s’intérioriser et vérifier notre manière de voir les choses. En général est-ce que je vois le verre à moitié plein ou à moitié vide ?

Quand je parle, est-ce que j’utilise des phrases positives ou négatives ? Est-ce que je fais attention à mes pensée. Est-ce que je suis dur avec les autres et/ou avec moi-même. Est-ce que j’ai souvent peur dans ma vie ? Est-ce que mes peurs dominent ma vie ? Parfois j’entends des personnes en accompagnement me dire : “J’ai peur de ceci, de cela, de faire ci de faire ça”.

Pour changer et devenir soi, il est absolument nécessaire de se défaire de tout cela :
Peurs développées au cours de notre vie mais également des peurs transmises par nos parents, grands-parents, ancêtres…
Tristesse
Souffrances

La spiritualité c’est devenir juste avec soi-même et avec les autres et surtout être vrai.
La spiritualité c’est dans la vie de tous les jours, le plus petit acte qui peut paraître insignifiant fait partie de la spiritualité.
Je ne peux pas dire “Tiens, aujourd’hui je suis spirituel” et dès le lendemain je commence à critiquer telle ou telle personne. Quand je critique quelqu’un je me critique moi-même. Quand je juge une personne, je me juge moi-même. Arrêtez-vous à cette critique, à ce jugement et essayer de savoir à quoi cela peut faire référence en vous.

Je suis ce que je suis, j’accueille mes peurs et je les accepte pour mieux les laisser partir.

Toute personne a la capacité de faire ce travail de fond.
Toutefois ce travail reste difficile. Il peut être bon de se faire aider…
Le travail commencé, il arrivera des moments où l’on aura l’impression de stagner voire de reculer. C’est un peu un désert. Ce désert est essentiel pour permettre aux changements profonds de se faire et de transformer, transmuter les choses négatives en éléments de vie positifs. Ce désert doit également être accueilli et accepté. “Il n’existe pas de chemin spirituel sans désert” (Serge Boutboul).
Alors les portes s’ouvriront de plus en plus, tout s’éclaircira et deviendra simple, limpide.